IPOPS

Rendre compte des changements sociétaux, les interpréter,
pour mieux appréhender les évolutions futures

The iPOPs projet -Individuals, Populations, Societies - is one of the hundred "Laboratories of Excellence" selected in 2010 by the French Ministry of Higher Education and Research under its programme of investment in the future financed by the national loan scheme (known as "le Grand Emprunt").

Hosted by INED in partnership with four universities and the Campus Condorcet, iPOPs aims to occupy a central position in research and training in the population sciences, and to place its research at the disposal of the economic, social and political worlds.

 

                                       In Partnership with


Evaluation à mi-parcours du Labex iPOPs

L’Agence nationale de la recherche (ANR) a réalisé, au cours de l’été 2015, un point d’étape à mi-parcours du Labex iPOPs. La direction exécutive d’iPOPs a été auditionnée par le comité " Sciences sociales", présidé par le Pr William Kornblum, de la City University of New York. 

Outre son excellente approche de la formation de jeunes chercheurs et la qualité de ses recherches, ce jury international a relevé la contribution du labex iPOPs :

  • à de remarquables avancées de la recherche démographique française sur les questions de genre, de vieillissement, de structures familiales et sur l’analyse des trajectoires de vie ;
  • au renforcement de la visibilité internationale de la démographie française.

 

Recommandations

Le comité " Sciences sociales recommande :

  1. d’apporter un plus grand soutien aux chercheurs d’IPOPS pour la réalisation d’enquêtes à grande et petite échelle abordant les questions de l’inégalité et la mobilité sociale;
  2. [au laboratoire d’excellence] de jouer un rôle actif en menant des études sur la race, l’ethnicité, le statut de citoyenneté et d’autres variables déterminantes.

Suite à l'évaluation du Labex IPOPs par un jury international, le Premier ministre a décidé de prolonger la dotation non consomptible de ce Labex pour une durée de 5 ans.

Les thèmes de recherche du Labex sont partiellement réorientés vers l’analyse des disparités territoriales et les liens entre territoires et inégalités.

De ce point de vue, les Outre-mer apparaissent comme des territoires d’attention, à la fois spécifiques, différents les uns des autres et connaissant des évolutions sociodémographiques similaires sur beaucoup d’aspects à celles de certains départements de la France métropolitaine.

L’analyse de cet aspect important des inégalités tirera bénéfice d’une nouvelle enquête et de nouvelles données de nature très diverse (notamment administratives et satellitaires) qui deviennent disponibles, ouvrant de nouveaux champs de recherche.

 

Scientific report 2015

Mid-term report Labex iPOPs 2015 - ANR

 

 

I. Poursuite des activités du laboratoire IPOPS

Accueil d’enseignants chercheurs.

L’Ined lance, chaque année, une campagne d’accueil en délégation d’enseignants-chercheurs (maîtres de conférences et professeurs des universités, pour une durée de 6 mois à 1 an.

Le dispositif permet aux enseignants-chercheurs placés en délégation de bénéficier de décharges d’enseignements pour préparer une habilitation à diriger des recherches ou participer à un projet de recherche de l’Ined.

Les enseignants-chercheurs placés continuent de percevoir leur rémunération et de bénéficier de l’ensemble des droits attachés à leur administration d’origine.

 

Recrutements de post-doctorants

Chaque année, le laboratoire d’excellence iPOPs lance un appel pour le recrutement de 2 post-doctorants :

  • 1 post-doctorant, sur un contrat de 2 ans, pour travailler au sein de l’une des 11 unités de recherche de l’Ined ;
  • 1 post-doctorant, sur un contrat de 1 an, pour travailler au sein d’un de ses laboratoires des partenaires fondateurs.

 

L’Ined et le laboratoire iPOPs concourent à la formation à la recherche et par la recherche de jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) au sein des unités de recherche de l’Ined et des laboratoires partenaires iPOPs.

La politique d’accueil de ces jeunes chercheurs repose sur deux grands principes :

  • Le jeune chercheur est un professionnel de la recherche. A ce titre, son activité est rémunérée dans le cadre d’un contrat de travail (ouvrant entre autre droit à la sécurité sociale, aux congés payés et maladie). La recherche doit être réalisée en conformité avec les bonnes pratiques de la profession (rendu de documents intermédiaires, rapports d’activité régulier, plan de travail, calendrier prévisionnel, plan budgétaire).
  • Le jeune chercheur est en formation et inscrit sa recherche dans le cadre de son projet professionnel. A ce titre, il bénéficie d’un accompagnement personnalisé par un chercheur référent. Le chercheur référent accompagne le jeune chercheur dans la conduite de son projet de recherche. Il assiste le jeune chercheur dans la construction et la promotion de son projet professionnel.

 

Contrats doctoraux

Poursuite du financement des contrats en cours (9 en 2020, 6 en 2021 et 3 en 2022).

Les doctorants sélectionnés sont accueillis à l’Ined et réalisent leur recherche au sein d’une des unités de recherche de l’institut.

 

Mobilité des doctorants

L’Ined propose, chaque année, un programme de mobilité à destination des doctorants de l’Ined et des laboratoires universitaires partenaires du projet iPOPs.

L’objectif est de donner l’opportunité aux jeunes chercheurs de séjourner à l’étranger, dans de bonnes conditions, dans le cadre de leur projet de thèse.

Ces séjours pourront donner lieu à la mise en place de terrains d’enquêtes, de séjours en archives ou d’accueil auprès d’une équipe. Ils serviront à approfondir un aspect de la thèse dans le cadre de travaux comparés ou portant sur le pays de séjour, ou à préparer leurs projets d’après thèse. Ils devront être décidés conjointement avec le/a directeur/rice de thèse, le/a tuteur/rice Ined (dans les cas où cette supervision existe) et donner lieu à un encadrement scientifique sur place.

II. Nouvelles activités

Suite à l'évaluation du Labex IPOPs par un jury international, le Premier Ministre a décidé de prolonger la dotation non consomptible de ce Labex pour une durée de 5 ans.

Les thèmes de recherche du Labex sont partiellement réorientés vers l’analyse des disparités territoriales et les liens entre territoires et inégalités.

De ce point de vue, les Outre-mer apparaissent comme des territoires d’attention, à la fois spécifiques, différents les uns des autres et connaissant des évolutions sociodémographiques similaires sur beaucoup d’aspects à celles de certains départements de la France métropolitaine. L’analyse de cet aspect important des inégalités tirera bénéfice d’une nouvelle enquête et de nouvelles données de nature très diverse (notamment administratives et satellitaires) qui deviennent disponibles, ouvrant de nouveaux champs de recherche.

 

Une nouvelle enquête « Migrations, Famille et Vieillissement » dans les DOM

Le budget prévisionnel de l’enquête s’élève à 2 100 000 €.

Différentes demandes de participation ont été effectués auprès des Ministères, des Collectivités territoriales de Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion, de la Caisse des dépôts et de consignation, de I'AFD et de la TGIR PROGEDO. Dans le cadre des activités d’iPOPs, un cofinancement est prévu pour la phase de collecte.

 

Données satellitaires, données massives

Le LabEx sera l’occasion de familiariser l’Ined avec les données de type satellitaire, utilisées dans de nombreux projets pionniers, dans des contextes de données très lacunaires (absence d’état civil et de recensement) pour des informations sur l’évolution globale de la population, mais aussi dans des projets où l’information est utilisée de manière complémentaire à une information riche produite par la statistique publique (recensement, état civil, données administratives).

 

Création d’une nouvelle chaire d’excellence

L’Université de Strasbourg et le Laboratoire d’excellence « individus, populations, sociétés » (iPOPs) créent une chaire d’excellence- attractivité en sciences de la population pour une durée de 5 ans

 

 Préparation des futurs démographes à l’entrée sur le marché du travail

 Les doctorants seront eux-aussi régulièrement informés sur les environnements professionnels et les débouchés possibles après un doctorat. Les formations déjà en place dans le cadre des ateliers doctoraux de l’Ined seront poursuivies, et des aides spécifiques à la professionnalisation en fin de thèse, individualisées, accompagneront les doctorants en fin de contrat dans la réussite de leur projet professionnel.

En plus des formations individualisées, des formations dédiées aux doctorants et aux post-doctorants accueillis à l’Ined ou chez les partenaires, ainsi qu’aux autres personnels de l’Ined, seront organisées autour de trois axes : la gestion de carrière, les outils pour la pratique professionnelle et la connaissance des environnements professionnels :

  • Les outils pour la pratique professionnelle : pour accompagner différents publics (doctorants, docteurs, encadrants, personnels de recherche) dans l’optimisation de leur pratique quotidienne en matière de gestion de projet, de gestion d’équipe, de gestion des ressources (bibliographie, informatique…) et de pratique pédagogique et apporter un soutien sur des aspects éthiques et légaux.
  • La connaissance des environnements professionnels : pour faire découvrir les divers environnements professionnels et métiers accessibles du secteur public et du secteur privé avec une mise en perspectives des compétences requises.
  • La gestion de carrière : pour accompagner la construction ou la redéfinition du projet professionnel, l’identification des compétences, la maîtrise des outils de recherche d’emploi et du marché, l’optimisation des candidatures et des réponses aux appels d’offre, et la concrétisation d’un projet de création d’entreprise.

Ces formations pourront être complétées par des modules de professionnalisations dispensées dans le cadre de du plan individuel de formation (PIF), en liaison avec le Collège des Ecoles Doctorales, de grands séminaires et ateliers de professionnalisation organisés chaque année par l'École doctorale de Sciences Po, de modules de formations organisés par l’Université de Paris Nanterre.

 

Formation à l’expression en anglais

Nous souhaitons également mettre en place un « Academic Teaching Excellence (ATE) », formation destinée aux chercheurs et enseignants-chercheurs non-anglophones et insuffisamment à l’aise en anglais pour dispenser leurs cours ou présenter leurs travaux à des conférences et soumettre des articles en anglais. Cette formation permettra d’augmenter la participation des enseignants-chercheurs partenaires aux échanges internationaux en anglais, afin de rendre possible la création d’un Master en sciences de la population en anglais, ouvert à des étudiants non francophones.

 
Prolongement partiel et conditionné des contrats doctoraux

Le dispositif de financement partiel des doctorants en 4ème année (fin de thèse), conditionné à l’obtention d’un contrat d’Attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) ou d’un autre financement à mi-temps mis en place par l’Ined en 2015 a permis d’encourager les doctorants et leurs directeurs de thèse à trouver des financements professionnalisation jusqu’à la soutenance de la thèse. Il a aussi contribué au raccourcissement des durées de thèse, en cohérence avec les efforts des différentes écoles doctorales pour limiter les durées de thèse. Ce dispositif sera intégré à l’effort de professionnalisation des doctorants accueillis dans l’EUR ou à l’Ined, et sera financé par iPOPs dès 2020 pour assurer les travaux de fin de thèse des cohortes 2017, 2018, 2019 du LabEx et de maintenir ce système pour les cohortes 2020 et 2021 de l’EUR HED.

 

En partenariat avec



Labellisé « Laboratoire d’excellence » par le Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur

News

Call for applications for a doctoral Studentship (in progress)
2021 Call for doctoral applications 

Call for post-doctoral applications (open)
2021 admissible applications

International Mobility (close)
2021 International Mobility

École des Hautes Études en Démographie (open
2021 training calendar

Post-doctoral recrutment

List of selected applicants

rétrospective

Activités 2019

Accueil chercheurs étrangers

Résultats de la campagne 2019

Contacts

iPOPs

Institut national d'études démographiques
Direction des relations internationales et des partenariats
9, cours des Humanités – CS 50004
93322 Aubervilliers Cedex

tél : 01 56 06 57 02

courriel : ipops@ined.fr

Fan us

Twitter @InedFr

Facebook

RSS